Alicia Vikander France - Votre unique source francophone sur l'actrice suédoise Alicia Vikander
Welcome Message
Bienvenue sur Alicia Vikander France, votre unique source francophone concernant l'actrice oscarisée suédoise, Alicia Vikander. Connue pour ses rôles dans 'Ex-Machina', 'The Danish Girl', 'Jason Bourne' et 'Tomb Raider'. Vous pourez suivre sur le site toute l'actualité professionelle de l'actrice à travers différents supports, tels que des photos, vidéos, traductions, etc. L'équipe vous souhaite à tous une excellente visite sur le site.
Latest Pictures
AVbyGW.jpg
001~246.jpg
022~56.jpg
021~58.jpg
020~60.jpg
019~64.jpg

 

Alicia Vikander et Lisa Langseth parlent de diversité et de la production d’Euphoria

Le duo à parlé à Screen Daily de leur relation de travail, de leurs nouveaux projets et de la diversité après la première mondiale du film au Toronto International Film Festival.

La scénariste-réalisatrice Lisa Langseth et l’actrice Alicia Vikander ont fait équipe sur Euphoria, leur troisième collaboration après Pure (2010) et Hotell (2013).

Pour Alicia Vikander, Euphoria marque également ses débuts en tant que productrice, alors que Lisa Langseth s’attaque à son premier film en langue anglaise.

C’est une expérience différente pour toutes les deux. Un film en langue anglaise pour Lisa, et pour vous Alicia, le premier film de votre compagnie de production Vikarious Production. Comment le projet s’est-il construit ?

Lisa Langseth : J’ai travaillé avec d’autres compagnies de production, mais depuis qu’Alicia a lancé Vikarious, j’ai pensé que cela faisait sens de travailler ensemble, que nous pourrions avoir la liberté de choisir les gens avec lesquels nous voulons travailler.

Alicia Vikander : Je voulais lancé cette compagnie de production depuis quelques temps avec Charles [Collier, son agent londonien] parce que en tant qu’actrice j’ai été impliqué dans les différentes étapes [du film], comme au niveau du script et plus tard dans le montage. De plus en plus je souhaitais faire partie de la réalisation à part entière. Donc quand Lisa m’a parlé de ce projet, nous avons décidé de le faire ensemble et j’ai proposé que nous le fassions en anglais pour toucher une plus grande audience. J’ai pensé que ce projet avait le potentiel pour être international.

Comment était le tournage en tant que co-production ?

Alicia : Une fois que nous avions décidé que le film serait en anglais cela nous a permis de trouver un partenariat avec différentes compagnies de production. Nous avons bénéficié de fonds privés au Royaume-Uni, et de subventions européennes par le Swedish Film Institute & Dancing Camel en Allemagne. Cela nous a permis de travailler avec différents types de talents et voix.

Le film est à propos de deux sœurs et de la fin de vie. Pourquoi vouliez-vous raconter cette histoire ?

Lisa : Ce film est à propos de la vie elle même, des choix que nous faisons et pourquoi. Ces questions existentielles sont les raisons pour lesquelles j’ai fait ce film. Ces sœurs [jouées par Alicia Vikander et Eva Green] se battent avec ces questions. Je me suis demandé : Quel est notre responsabilité vis à vis des autres ? Que signifie la liberté ? J’ai voulu faire un film visuellement beau à propos de ces questions universelles et complexes.

Anna Serner du Swedish Film Institute a été la voix cette année au TIFF de la promotion des femmes dans les films. Est-ce quelque chose à laquelle vous pensez quand vous décidez sur quels films vous allez travailler ?

Lisa : Pour moi il est naturel que mes films parlent de femmes. Ce n’est pas politique, c’est juste une histoire que je veux raconter. Je pense que vous devez être ouvert. Par exemple nous avons une compositrice féminine pour Euphoria [Lisa Holmqvist] ce qui est rare. Je savais que c’était la bonne personne pour ce projet. C’est juste que souvent nous ne savons pas que ces personnes talentueuses sont à côté. Si vous n’êtes pas ouverts vous finissez par retomber dans les mêmes schémas.

Alicia : Il se trouve que j’ai eu la chance de travailler avec une femme sur mon premier film [Pure], et également sur mon second film [The Crown Jewels de Ella Lemhagen]. Mais j’ai été élevée à la fois par des hommes et des femmes, et j’ai beaucoup de figures masculines encourageantes dans ma vie. Je trouve aussi que c’est intéressant parce qu’on ne poserait jamais ce genre de question à un homme. C’est ce que je trouve difficile. Je pense que de plus en plus de femmes et de personnes ayant divers antécédents travaillent devant et derrière la caméra. Et ils le devraient comme c’est ce qui est réel – c’est ce que nous voyons dans les rues à l’extérieur. Je pense également que c’est important d’apprendre votre passion à un jeune age. Ils vous engageront plus facilement. [à cause de leur expérience] Je suis fière de dire que le film a un casting divers.

Quels sont vos aspirations pour votre compagnie de production, et quels sont les projets sur lesquels vous travaillez ?

Alicia : Je veux raconter des histoires qui sont réelles et je suis ouverte à tout format comme la télévision. Je pense que les nouveaux modèles de distribution sont excitants. C’est ma première expérience en tant que productrice donc je me fait à l’idée de comment tout cela marche. [Du coté de l’acting] Pour la première fois depuis six ans et demi j’ai pris deux mois de congés en dehors des tournages, donc j’ai passé beaucoup de temps à lire des scripts. Je suis en train d’élaborer les prochaines étapes que je souhaite prendre en tant qu’actrice mais je ne suis pas stressée à ce propos en ce moment. Je viens juste de finir Tomb Raider qui sera une toute nouvelle aventure. C’est un grand challenge de raconter une histoire avec un personnage fort auquel beaucoup de jeune femme peuvent s’identifier.

 

Vous allez également travailler sur Freak Shift, le prochain film de Ben Wheatley ?

Alicia : Oui, mais ils sont en attente de financement. Je suis excitée de travailler avec lui ; c’est un homme adorable.

Lisa : Je viens de commencer l’écriture de mon prochain film. C’est encore tôt, je ne dirais rien d’autre à ce sujet.


Ecrit Par Tiffany Pritchard pour Screen Daily | 15 septembre 2017 | Traduit par Alicia Vikander France ©