Alicia Vikander France - Votre unique source francophone sur l'actrice suédoise Alicia Vikander
Welcome Message
Bienvenue sur Alicia Vikander France, votre unique source francophone concernant l'actrice oscarisée suédoise, Alicia Vikander. Connue pour ses rôles dans 'Ex-Machina', 'The Danish Girl', 'Jason Bourne' et 'Tomb Raider'. Vous pourez suivre sur le site toute l'actualité professionelle de l'actrice à travers différents supports, tels que des photos, vidéos, traductions, etc. L'équipe vous souhaite à tous une excellente visite sur le site.
Latest Pictures
LV-JFTH-AV-004.jpg
LV-JFTH-AV-003.jpg
LV-JFTH-AV-002.jpg
LV-JFTH-AV-001.jpg
AVbyGW.jpg
001~246.jpg

 

“Tomb Raider”  a un passé long et complexe avec le féminisme.

Alicia Vikander, gagnante d’un Oscar, sera notre prochaine Lara Croft. On hésite  à faire la fête.
Beaucoup de femmes ressentent un amour vache pour  Lara Croft. En théorie, le personnage de jeu vidéo devenu héroïne de film d’action est une aventurière indépendante : elle est exploratrice à son compte, sait escalader des montagnes, prendre à partie des forces mystiques et se servir d’une arme. Imaginez Indiana Jones s’il n’avait pas peur des serpents. Mais pourtant, le personnage est souvent représenté comme un objet sexuel.

S’il y avait un moment pour refaire un  Lara Croft, c’est bien maintenant. Quand Angelina Jolie l’a incarnée dans deux films au début des années 2000,  Lara Croft  était à peu près la seule héroïne de film d’action à avoir son propre film (sans compter les Charlie’s Angels). Quinze ans plus tard, on arrive enfin à l’ère où les femmes peuvent être valorisées à l’écran et porter des vêtements dans lesquels elles peuvent effectivement courir/grimper/sauter. Jennifer Lawrence dans “The Hunger Games”, Charlize Theron dans “Mad Max”, Daisy Ridley dans “Star Wars”. C’est maintenant le tour d’Alicia Vikander, qui a prouvé qu’elle peut être à la fois vengeresse dans  “Ex Machina”  et cool dans  “Man from U.N.C.L.E”.

Mais contrairement à ces personnages plus récents, Lara Croft a tout un passif. La Lara Croft de 1996 a été dessinée pour les hommes hétérosexuels – ou, peut-être plus justement – pour les ados en pleine puberté. (Cherchez simplement « Lara Croft sexy » sur Google si vous ne me croyez pas.) Dites  Lara Croft, et la première chose qui vous vient probablement à l’esprit c’est sa gigantesque paire de seins sans soutien-gorge. Dans Lara Croft 2, le personnage du jeu – qui ressemble à tout sauf un être humain puisqu’on était en 1997 – dit langoureusement, juste avant de rentrer dans la douche : « Tu ne crois pas que tu en as déjà vu assez ? »

Les choses se sont améliorées avec le temps. Dans la nouvelle version du jeu vidéo en 2013, les mensurations de  Lara Croft  redeviennent plus normales, moins poupée Barbie. Bizarrement, donner un physique plus athlétique à  Lara Croft  n’a pas fait fuir les joueurs. En fait, ça a même boosté les ventes avec 1 million d’exemplaires vendus en tout juste 48 heures. Mais pourtant, certains gamers des coins les plus sombres du web, se plaignent déjà qu’Alicia Vikander n’a pas les bonnes mensurations pour le rôle. Espérons qu’elle s’inspire de Gal Gadot  qui a répondu plus tôt cette année aux plaintes des fans selon lesquelles elle n’avait pas assez de courbes pour incarner Wonder Woman : « Si vous voulez vraiment être fidèle à l’histoire, les Amazones n’avaient qu’un sein pour pouvoir plus facilement tirer à l’arc à flèches. »

Mais ça n’est pas le corps de Lara Croft, ce sont ses vêtements : la pauvre Lara  se balade près du cercle polaire sans même une veste, parce qu’une grosse doudoune cacherait ses formes. De nouveau, les jeux plus récents font mieux : elle porte même un pantalon de treillis au lieu d’un short dans la version 2015. Évidemment, on aime bien aussi mater nos héros de films d’action, comme cette scène de James Bond  à la plage ou  Thor torse-nu. Mais les producteurs de films accordent une forme de pouvoir et d’intelligence à ces hommes, que les femmes se voient rarement offrir dans les films d’action. Donc s’il vous plaît, couvrez bien Alicia Vikander  quand vous tournerez dans le nord du Canada, histoire qu’elle ne tombe pas en hypothermie.

Et enfin, il y a le problème de l’histoire. Lara Croft est attirante grâce à son pouvoir. Les femmes peuvent être puissantes de différentes façons – celle de Lara Croft implique un gros héritage, une curiosité sans fin et la capacité à envisager les aventures dangereuses comme un jeu. Angelina Jolie nous a livré une Lara Croft  présomptueuse avec un cœur en or. (Mais qui n’aurait pas craqué pour  Daniel Craig  avec l’accent américain ?)

Dans d’autres versions, elle est plus vulnérable, et c’est là que les créateurs du jeu se sont heurtés à un problème. En théorie, il est possible que  Lara Croft ait été jeune, désorientée et à la recherche de sa force sans perdre son pouvoir (voir Rey dans Star Wars). Mais l’an dernier, les créateurs de  “Rise of the Tomb Raider” ont provoqué une polémique avec une scène dans laquelle Lara Croft doit tirer sur un assaillant qui essaye de la toucher et ensuite de la tuer. Nombreux ont été ceux à qualifier la scène de tentative de viol. Voici l’explication que Ron Rosenberg, producteur exécutif de  Crystal Dynamics a donné au site de jeux vidéos Kotaku :

Ron : « Ensuite ce qu’il se passe c’est que sa meilleure amie se fait kidnapper, elle est faite prisonnière des charognards sur l’île. Ils essayent de la violer et… »
Kotaku : « Ils essayent de la violer ? »
Ron : « Elle est littéralement un animal pris au piège. Et c’est une grande étape de son évolution : elle peut soit se défendre ou mourir, c’est ce que l’on essaye de montrer aujourd’hui. »

Les agressions sexuelles sont une réalité dans la vie des femmes d’aujourd’hui, mais les grands films n’ont pas les meilleurs antécédents quand il s’agit de montrer ce genre de problèmes complexes. Je doute fort que le nouveau  Lara Croft  abordera le viol, mais les spectateurs qui connaissent la polémique chercheront ce genre de choses. Encore un terrain miné à éviter pour les producteurs.

Le recrutement d’Alicia Vikander redonne de l’espoir. Trois de ces rôles les plus importants l’an dernier dans  “U.N.C.L.E.” ,  “Ex Machina”  et  “The Danish Girl”  semblaient initialement être assez basiques : la damoiselle, l’esclave sexuel et la femme compréhensive. Mais dans ces trois cas, ses trois personnages se sont avérés plus complexes. En bref, l’actrice accomplie est devenue « It Girl » en s’octroyant quelques uns des rares rôles substantiels qu’Hollywood a à offrir. Espérons que le nouveau  Lara Croft  amélioré en soit un de plus.

Texte original : Eliana Dockterman pour Time
Traduction : Quarante2minutes © pour Alicia Vikander France Creditez pour tout emprunt. Merci.