Alicia Vikander France - Votre unique source francophone sur l'actrice suédoise Alicia Vikander
Welcome Message
Bienvenue sur Alicia Vikander France, votre unique source francophone concernant l'actrice oscarisée suédoise, Alicia Vikander. Connue pour ses rôles dans 'Ex-Machina', 'The Danish Girl', 'Jason Bourne' et 'Tomb Raider'. Vous pourez suivre sur le site toute l'actualité professionelle de l'actrice à travers différents supports, tels que des photos, vidéos, traductions, etc. L'équipe vous souhaite à tous une excellente visite sur le site.
Latest Pictures
AV-ELLE-FR-SCANS-09-20-001.jpg
LV-VOLT-AD-002.jpg
LV-VOLT-AD-001.jpg
THE-GLORIAS-BTS-002.jpg
AV-Elle-UK-scans-014.jpg
AV-Elle-UK-scans-013.jpg

 

Toronto : Alicia Vikander parle de la production de son premier film Euphoria.

Alicia Vikander et Eva Green jouent dans Euphoria deux sœurs qui entreprennent un mystérieux voyage, et qui sont forcées de faire face à leur histoire familiale compliquée. Avec Charlotte Rampling, le drame est la troisième collaboration d’Alicia Vikander avec la réalisatrice Lisa Langseth (après Pure en 2009 et Hotell en 2013), ainsi que le premier film qu’elle produit avec sa compagnie de production, Vikarious Production.

Présente pour l’avant première mondiale d’Euphoria au Toronto International Film Festival, Alicia Vikander (qui est également présente pour Submergence) et Lisa Langseth ont discuté avec The Hollywood Reporter d’explorer les liens fraternels et de la mise en avant des films réalisés par les femmes.

Quelle a été la partie la plus difficile de ce film ?

Alicia : J’ai été très attirée par le portrait de ces deux femmes très fortes et par leur relation. Elles sont si différentes, elles ont choisi des chemins de vie très différents, et pourtant elles sont si profondément liées à cause de ce lien familial. C’est une relation dans laquelle vous naissez et c’est très profond. Mais ces sœurs, toutes leurs scènes ont un niveau différent où elles essaient de se rejoindre – dès que l’une dit quelque chose qui ennuie l’autre, elles foncent droit dessus. C’est délicat toutes ses nuances, mais c’était amusant à explorer.

Lisa : Alicia et moi sommes des penseurs, nous sommes rationnelles. Le personnage que joue Alicia à ce même problème – ce sont des femmes fortes qui se débattent avec leurs forts sentiments irrationnels. C’est un des problèmes que nous avions quand nous étions sur le tournage – essayer de ne pas trop prévoir et essayer d’être complètement émotionnelle.

Quelle était votre dynamique productrice/réalisatrice ?

Alicia : Lisa et moi nous avons eu un adorable déjeuner pour rattraper un peu le temps perdu et j’avais déjà en tête depuis deux ou trois ans l’idée de crée une compagnie de production avec mon associé [Charles Collier]. Je voulais faire parti du processus [de faire un film] le plus tôt possible. Lisa a mentionné qu’elle travaillait sur cette histoire et j’avais vraiment très très envie de travailler avec elle de nouveau. J’admire ce qu’elle fait, et son travail mériterait d’avoir une plus grande audience. Nous avons parlé de faire le film en langue anglaise dans l’espoir d’atteindre plus de monde, et de là j’ai pensé que cela pourrait être un bon début.

Lisa a été ma première réalisatrice, d’une certaine manière, elle a misé sur moi, donc même si il y a la peur de se lancer dans quelque chose de nouveau, cela a toujours été avec une grande passion pour l’histoire. Je faisais partie de l’équipe et je devais aussi trouver le financement, nous avons travaillé une nouvelle fois avec B-Reel Film [qui a également produit Hotell]. Nous [Charles Collier et Alicia Vikander] avons trouvé le moyen d’avoir un financement européen et privé pour avoir le budget, et nous avons travaillé ensemble pour tout, du lieu de tournage à l’équipe en passant par les acteurs. Nous avons soutenu Lisa dans son travail autant que nous avons pu jusqu’au début du tournage.

Lisa : Nous nous sommes rencontré quand nous faisions toutes les deux notre premier film, donc cette relation est très spéciale et honnête. J’apprécie que nous puissions parler très ouvertement de ce qui nous plaît et ce qui ne nous plaît pas – nous sommes libres dans notre travail, ce qui est, je pense le plus grand cadeau que vous puissiez avoir en tant que réalisatrice. Ce n’est pas toujours facile de faire un film, mais Alicia, qui a été sur tellement de tournages, comprend réellement comment marche la réalisation et ce dont vous avez besoin pour travailler. Elle m’a aidé à tirer le meilleur du projet.

C’est votre troisième collaboration en moins de dix ans. Quels changements avez vous remarquez ?

Lisa : Alicia a beaucoup plus d’expérience et de confiance en elle dans son travail. Mais personnellement elle est la même personne que quand je l’ai rencontré pour la première fois, et cette célébrité ne lui ai pas monté à la tête. Elle a géré tout ça d’une très bonne manière. Donc quand je réalise, je fais ce que je faisais. C’est un cadeau parce que les gens changent tellement. Cette honnêteté pourrait disparaître.

Alicia : J’avais 20 ans quand j’ai rencontré Lisa, et je l’admire beaucoup. Elle était cette femme obstinée qui avait lu tout un tas de livres et qui avait tant d’idées et tant de choses à dire. Cela donne le ton pour le genre de femme que je veux être. C’était amusant de collaborer encore une fois avec Lisa – c’est comme de rencontrer un vieil ami qui vous a manqué. Nous étions toutes deux très excitée de commencer parce qu’il y a eu toute une année de travail préparatoire, beaucoup de retard, de soirée et de coup de téléphone. Soudainement nous étions sur le tournage et nous pouvions de nouveau travailler ensemble après une longue pause. Nous avons toutes deux gagnées plus d’expérience et avions plus de choses avec lesquelles travailler, parce qu’en tant que réalisatrice ou actrice, nos outils sont notre expérience. Nous avons tourné presque tout le film dans cet extraordinaire endroit en Allemagne, et le casting et l’équipe est devenu un groupe très soudé.

Alicia, que cherchez vous à produire prochainement ?

Alicia : Comme avec ce film, il est difficile de faire des films indépendants. Beaucoup de choses doivent venir d’elle même et je viens tout juste d’ouvrir cette boîte. Mais j’ai l’impression de vouloir faire plus. Je suis honorée de faire ce qu’il faut pour qu’un de ses films voit le jour. Je lis beaucoup et travaille dur pour trouver notre prochaine histoire. Je me sens très chanceuse parce que mes premiers films ont été fait par des femmes, mais depuis je n’ai pas tellement eu cette opportunité et j’étais très heureuse d’avoir une nouvelle fois cette chance avec Lisa. Je suis ravie que le film soit présenté au Toronto International Film Festival, où il y a un tiers des films présentés fait par des réalisatrices cette année. C’est très excitant que les choses bougent.


Ecrit Par Ashley Lee pour The Hollywood Reporter | 11 septembre 2017 | Traduit par Alicia Vikander France ©